Le gouvernement de l’Ontario néglige les radios communautaires francophones – Nouvelles en français avec David Grégoire 26 Avril, 2011

Le gouvernement de l’Ontario néglige les radios communautaires francophones – Nouvelles en français avec David Grégoire 26 Avril, 2011
Le commissaire, François Boileau (Photo : Site web du Commissariat aux services en français)

Cornwall ON – Le gouvernement de l’Ontario délaisse les radios communautaires francophones en Ontario depuis 1995. C’est ce qui est ressorti de la nouvelle étude Étude sur les radios communautaires francophones de l’Ontario : Éléments clés de la vitalité des communautés du Commissariat aux services en français. L’analyse a été publiée par le commissaire, François Boileau, le 21 avril.

Cette étude a été entreprise à la suite d’un appel lancé par le Mouvement des intervenants et des intervenantes en communication radio de l’Ontario (MICRO) qui déplorait le manque d’appui à ses membres de la part du gouvernement provincial.

Rappelons qu’en 1995, le gouvernement provincial a aboli le Programme de radio communautaire de l’Ontario, qui venait en aide aux radios communautaires de la province. Il n’a jamais été remplacé.

« Les radios communautaires francophones de l’Ontario font non seulement la promotion du patrimoine culturel de la population francophone, mais elles en font également partie, à juste titre », déclare François Boileau. Selon ce dernier, les radios communautaires francophones en Ontario jouent aussi un rôle important en matière d’engagement des citoyennes et contribuent à combattre l’assimilation.

L’étude comprend plusieurs recommandations. Premièrement, le commissaire demande au Ministère du Tourisme et

de la Culture de faire un nouvel état des lieux afin de répondre aux besoins spécifiques des francophones en matière de radio communautaire. Cet exercice servirait à évaluer la contribution des radios communautaires à l’enrichissement culturel de la province et à mesurer les défis auxquels ces radios sont confrontées.

 

Deuxièmement, M. Boileau estime qu’un appui gouvernemental et un partenariat avec ces radios seraient certainement appropriés et souhaitables.

 

Puis, il souhaite que le gouvernement de l’Ontario adopte une politique des radios communautaires qui reconnait son apport à la vitalité et à l’épanouissement de la communauté francophone. Une telle politique devrait aussi prévoir un fonds de démarrage, ainsi qu’un financement de base, qui tiendrait compte des disparités et des particularités des marchés dans lesquels les radios communautaires francophones opèrent afin d’alléger leurs difficultés financières et d’encourager leur développement.

 

D’autre part, l’Ontario compte six radios communautaires de langue française. Celles-ci sont situées à Cornwall (CHOD 92,1 FM), à Hearst (CINN 91,1 FM), à Kapuskasing (CKGN 89,7 et 94,7 FM), à Penetanguishene (CFRH 88,1 FM), à Toronto (CHOQ 105,1 FM) et à Ottawa (CJFO 94,5 FM). Toutes membres du MICRO, ces stations rejoignent plus de 330 000 auditeurs francophones quotidiennement. Pour CHOD FM, à Cornwall, c’est 30 000 auditeurs francophones.

 

Enfin, il y a d’autres projets de radios communautaires francophones en gestation, notamment dans les régions de Niagara-Hamilton, Oshawa, Welland et Windsor.

KAV Productions

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.