Les femmes à l’honneur à l’exposition « À la recherche d’Ève » Nouvelles en français avec David Grégoire – 9 Mai, 2011

Les femmes à l’honneur à l’exposition « À la recherche d’Ève » Nouvelles en français avec David Grégoire – 9 Mai, 2011
Les artistes peintres Rose Desnoyers et Sandra Taylor-Hedges. (Photo : David Grégoire)

Cornwall ON -[ Jusqu’au 27 mai, les artistes de Cornwall, Rose Desnoyers et Sandra Taylor-Hedges, présentent en duo l’exposition haute en couleur « À la recherche d’Ève » au Corrid’ART, du Centre culturel de Cornwall.

Le titre de l’exposition fait référence, selon la légende, à la première femme sur Terre : Ève. Les artistes ont voulu refléter la femme dans ses différences. Selon Mme Desnoyers, les jeunes filles doivent être fières de leurs mères qui sont des femmes de carrière. En résumé, Ève est un modèle féminin et une mère devrait être aussi un modèle, et ce, pour les jeunes femmes.

Mme Desnoyers et Mme Taylor-Hedges ont choisi le thème des femmes pour plusieurs raisons. D’abord, elles veulent rendre hommage aux femmes. Ensuite, elles désirent souligner le mois de la femme et célébrer la fête des Mères. Puis, en étant femme elle-même, la situation des femmes et de la place qu’elles occupent dans notre société contemporaine les préoccupe. « Nous voulons aussi encourager les jeunes femmes à développer leur talent », ajoute Mme Desnoyers.

Rose Desnoyers

Rose Desnoyers. (Photo : David Grégoire)

D’un côté, on retrouve une vingtaine de peintures à l’aquarelle et à l’huile de Rose Desnoyers. Celle-ci a séparé sa section du Corrid’ART en deux parties. La première expose la beauté de la femme de façon amplifiée : une série de peintures de femmes anorexiques et quelques unes de femmes plus rondes que la moyenne. « On se sert de la femme pour vendre des choses. Pourquoi les femmes doivent être maigres pour vendre? », questionne-t-elle en entrevue avec Cornwall Free News.

 

Série d'oeuvres présentant des femmes anorexiques et rondes. (Photo : David Grégoire)

 

La deuxième partie présente des œuvres représentant des femmes dans diverses situations ainsi que des portraits. Les peintures ont été réalisées à Myrtle Beach, aux États-Unis, à Cornwall et à Terre-Neuve.

Comment définir cette artiste? « Peindre dans le moment présent en étant concentrée sur les lignes, les formes et les couleurs. » « J’adore les lignes parce qu’elles sont inspirantes. Je sens une tranquillité. (…) J’aime beaucoup l’aquarelle parce que c’est plus facile et on transporte moins d’équipement. J’aime la façon que l’eau fait son chemin sur le papier », dit-elle.

D’autre part, Mme Desnoyers enseigne l’aquarelle au Centre d’éducation et de formation de l’Est ontarien (CÉFEO). Elle a aussi quelques expositions solos et en duos derrière elle : Cornwall, Messena, aux États-Unis, et Alexandria.

Sandra Taylor-Hedges

Sandra Taylor-Hedges. (Photo : David Grégoire)

De l’autre côté, les visiteurs peuvent admirer une quinzaine d’œuvres à l’acrylique, à l’huile et multimédias de Sandra Taylor-Hedges.

Cette artiste professionnelle montre la femme sous deux formes : l’abstrait et le portrait.

Lorsqu’elle peint de l’abstrait, elle utilise des modèles, qui sont d’ailleurs difficiles à trouver à Cornwall. « Cornwall est une petite ville, tout le monde se connaît et il y a beaucoup de catholiques croyants. Un modèle nu a besoin de se sentir en confiance avec le peintre. Je préfère peindre des modèles parce que je peux faire ce que je veux et comment je le sens », indique Mme Taylor-Hedges. Pour elle, l’abstrait est un style de peinture qui est vite réalisable comparé au portrait.

 

 

Des peintures abstraites de Sandra Taylor-Hedges. (Photo : David Grégoire)

 

Concernant ses portraits, ceux-ci représentent des amies et des membres de la famille.

Afin de créer ses peintures, de style expressionniste, elle aime bien s’inspirer des années 40-50. À cette époque, on retrouve à cette époque certains peintres des plus illustres dans le domaine des arts comme Picasso et Riopel.

Mme Taylor-Hedges a déjà exposé à Toronto, à Ottawa, à Cornwall, en Caroline du Nord et en Caroline du Sud, aux États-Unis.

Pour cette artiste, « l’art est comme l’air pour moi. Je ne peux pas m’imaginer survivre sans l’art dans ma vie. »


Choose Cornwall

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.